Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter

by Antoine Corriveau

supported by
/
  • Pre-order of Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter. You get 1 track now (streaming via the free Bandcamp app and also available as a high-quality download in MP3, FLAC and more), plus the complete album the moment it's released.
    releases October 21, 2016

     $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD)

    Acheter le disque physique en format CD et recevez le par la poste, directement chez vous. Incluant livret avec paroles et crédits + le téléchargement de la version numérique.

    Includes digital pre-order of Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter. You get 1 track now (streaming via the free Bandcamp app and also available as a high-quality download in MP3, FLAC and more), plus the complete album the moment it's released.
    shipping out on or around October 21, 2016

     $15 CAD or more

     

  • Record/Vinyl

    Acheter le disque physique en format vinyle et recevez le par la poste, directement chez vous. Incluant livret avec paroles et crédits + le téléchargement de la version numérique.

    Includes digital pre-order of Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter. You get 1 track now (streaming via the free Bandcamp app and also available as a high-quality download in MP3, FLAC and more), plus the complete album the moment it's released.
    shipping out on or around October 21, 2016

     $25 CAD or more

     

1.
04:25
2.
Les contours clairs
3.
Croix blanche
4.
Constellations
5.
Deux animaux
6.
Parfaite
7.
Juste un peu
8.
Musique pour la danse
9.
Les hydravions de trop
10.
Les trous à rats

credits

releases October 21, 2016

Textes et musique : Antoine Corriveau
Excepté « Parfaite » musique de Marianne Houle, « Les hydravions de trop » et « Musique pour la danse » : musique d'Antoine Corriveau et Marianne Houle.

Réalisation : Nicolas Grou

Arrangements : Antoine Corriveau, Marianne Houle, Nicolas Grou, Rose Normandin et Stéphane Bergeron
Arrangements de cordes : Marianne Houle
Arrangements de cuivres : Rose Normandin

Prise de son : Nicolas Grou
Mixage : Ghyslain Luc Lavigne
Mastering : Marc Thériault, Le Lab Mastering

Enregistré à Montréal entre décembre 2015 et juillet 2016 aux studios Grantham, Dandurand et 110. Puis à la maison ronde, à Sutton.

Photos : Marc-Étienne Mongrain (LePetitRusse)
Stylisme : Mélanie Brisson
Correction des textes : Sophie Marcotte

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Antoine Corriveau Montréal, Québec

Prisé par critique et public, Antoine Corriveau se redéfinit d’un opus à l’autre tout en imposant sa signature de façon toujours plus marquée. Dans un paysage ambiant, monocorde et fugace comme l’éclair – conjugué à l’indicatif présent, boudant son passé et se jouant bien de l’horizon de ses éventualités –, Corriveau propose une charge gonflée au possible, une oeuvre au pouls polyphonique. ... more

shows

contact / help

Contact Antoine Corriveau

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Rendez-vous
Je ne serai pas au rendez-vous
L’endroit ne m’intéresse pas
Une part de nous restera debout
Et ne bougera pas, une part de moi

En ligne longue et stressée
Je suis fatigué, tellement fatigué
C’est mon corps au complet
C’est mon corps au complet qui va s’arrêter

Assommé par le bruit des bêtes qui beuglent
Défauts exposés sous les néons qui m’aveuglent
Mais c’est que c’est une autre vie
Qui commence ici

Mais dites-moi
Ces cimetières que vous fuyez
Racontez-moi
Toutes ces bombes qui ont sauté

Je ne serai pas au rendez-vous
L’endroit ne m’intéresse pas
Une part de nous restera debout
Et ne bougera pas, une part de moi

Part vieille, usée et habituée de l’éducation
Sous verre au musée
Sous interdiction
De la déplacer

Ces poses qu’il faut prendre
Ces choses qu’il faut tendres
Trop de lignes, de couleurs, de sexes, de douleurs
Et l’impossibilité de tout emboîter

La chienne indomptée d’être comprise à moitié
Celle qu’on ne pourra jamais
Serrer et caresser pour la faire taire
Sans l’étouffer

Mais dites-moi
Ces cimetières que vous fuyez
Racontez-moi
Toutes ces bombes qui ont sauté